Christine Solis
Naturopathe & Energeticienne à Saint-Maur-des-Fossés
Diplômée par le CENATHO - Collège Européen de Naturopathie Holistique
Spécialisation Endométriose, Burn In, Burn Out & Bien-être émotionnel
Christine Solis, naturopathie à Saint-Maur-des-Fossés
Christine Solis
Naturopathe & Energeticienne à Saint-Maur-des-Fossés
Diplômée par le CENATHO - Collège Européen de Naturopathie Holistique
Spécialisation Endométriose, Burn In, Burn Out & Bien-être émotionnel
MEDOUCINE Medecines douces et certifiés

Endométriose, les 2 solutions naturelles fondamentales

ENDOMETRIOSE

Tout d'abord, pour parler des 2 solutions qui ont été les plus impactantes pour moi, il faut que je vous parle des causes de l'hyper-oestrogénie, en ligne de mire dans cette pathologie, qui en seraient la source, car elles ont toutes un point commun irréfutable.

 

Les principales cause de l'hyper-oestrogénie sont en effet dûes à une faiblesse hépatique, un déséquilibre de la flore intestinale, le stress ainsi que l'utilisation de produits contenant des perturbateurs endocriens.

1- cycle et détox: le cycle féminin est le moyen de détox le plus puissant de la femme. Il nous permet donc au moment des menstruations d'éliminer beaucoup de déchets organiques qui sont liés à notre métabolisation des éléments internes (renouvellement des cellules par exemple) ou externes (digestion et transformation du bol alimentaire, etc)

2- hyper-oestrogénie & faiblesse hépatique: le foie est un organe central car il joue un nombre très important de rôles dans notre corps. Deux des rôles qui nous intéressent plus particulièrement dans ce contexte sont la détox (encore...) et le recyclage des hormones (et oui..). Lorsque le foie est accaparé par une surcharge de tâches à effectuer, il est comme nous, il va les faire moins bien. Et donc lorsque le poste détox lui prend trop de son énergie, la désactivation hormonale passe à l'attrape, ce qui entraînera vous l'aurez compris de l'hyper-oestrogénie.

3- intestins et Système Immunitaire: dans les cas d'endométriose, on s'interroge sur le bon fonctionnement du Système immunitaire qui est censé reconnaître des cellules lorsqu'elles ne se produisent pas dans le bon secteur (cellules de l'endomètre en dehors de l'utérus) pour les détruire. Or dans le cas de l'endométriose, des traces d'endomètres vont pouvoir se loger sur l'appareil digestif, et même jusque sur la plèvre (j'ai été diagnostiquée suite à 2 pneumothorax). Lorsque la flore intestinale est déséquilibrée (plus de mauvaises bactéries que de bonnes bactéries), alors cela a un impact sur le système immunitaire.

4- perturbateurs endocriniens: les pesticides, que l'on va retrouver dans notre alimentation ou dans les produits cosmétiques, entre autres, sont de puissants perturbateurs endocriniens. Ils perturbent, comme leur nom l'indique, le système hormonal à petite ou grande échelle (également, pourquoi tant d'hommes souffrent de la prostate de nos jours???)

5- stress & fuite des nutriments: outre son action sur la baisse du Système Immunitaire, le stress entraîne la fuite de micronutriments essentiels, notamment le Magnésium par exemple qui est déterminant dans la gestion de la douleur.

 

Les Solutions:

Est-ce que vous avez deviné où je souhaitais en venir...? Si nos différents systèmes sont encrassés à cause d'une alimentation trop riche ou inadaptée, pleine de pesticides et autres PE, voire carencée, alors le corps, qui cherche un constant équilibre (on appelle ça l'homéostasie) compense à sa façon. Il planque les déchets qu'il n'a pas pu traiter sous forme de kystes, nodules... Effarant. 

Et donc oui, pour moi 2 solutions ont été capitales dans la diminution de l'expression des symptômes (douleurs, ballonnements, métrorragie, etc): l'alimentation et l'activité physique.

 

Ces modifications dans mon hygiène de vie m'ont tout simplement permis pour chacune d'améliorer mon énergie et ma capacité d'élimination des déchets:

-manger moins mais mieux, fondamentalement biologique

-utiliser des produits cosmétiques biologiques

-diminuer voire éliminer un temps certaines catégories d'aliments (sucres, gluten, viandes rouges et produits laitiers)

-augmenter ma faculté d'élimination (surtout en cas d'écarts, car bien entendu il y en a parfois, sinon plus de vie sociale;) en pratiquant une activité physique régulière.

 

C'était pourtant si simple.

Là je vais aller me coucher. Il est 22h59, c'est mon J5 (5ème jour de cycle) et je dois dire que même si j'ai un peu craqué sur le protocole en S-1 (semaine précédent les règles), il m'a quand même été bénéfique. Quelques douleurs nocturnes et 2 comprimés anti-inflammatoires "lambda" sur l'intégralité de mon cycle. J'ai vraiment fait de très-très gros progrès. D'ailleurs je viens de tester l'appareil "Livia" (contre les douleurs menstruelles) et je vous en dirai plus dans mes prochains articles, ainsi que sur mon mystérieux protocole....

Voilou les filles, ma conclusion c'est "SOYONS PRO-ACTIVES". On ne sait pas le temps que cela prendra à la médecine pour trouver de vraies solutions, pas trop iatrogènes (sans les effets secondaires liés à la plupart des traitements) si possible. Donc, il faut se prendre en mains dès maintenant.

Je vous retrouve très prochainement avec sous le coude des articles sur l'optimisation des repas, les solutions anti-douleurs, anti-ballonnements, etc. Tout un programme!!!

 

Pleins de bises à Toutes et surtout n'oubliez pas "Let's bloom our natural"

 

©Christine Solis, Naturopathe


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion